L'esquive du corps

(Senamaud)

Roman littérature blanche  |  Oeuvres publiées

Projet

.
19.90 €
Veuillez vous connecter pour pouvoir commander un ou plusieurs exemplaires de cette oeuvre publiée.
Se connecterS'inscrire
Disponible en librairie.

Synopsis

On parle de " l'esquive du corps " dans notre émission " l'echo des manuscrits " du 17 janvier.

Voir la page face book   de  " l'esquive du corps "

Personnage

.

Vidéo

Extrait

.

Ajouter un nouveau commentaire

  • Votre email ne sera jamais publié

  • Doit commencer par http:// ou https://

  • Merci de ne pas inclure de balise HTML.
  • Supprimer la réponse

Liste des Commentaires (35)

maude pirrelet 3 décembre 2014 09:54 #1 reply report
J'adore. Une super accroche, un style vif et percutant, à lire. Je VOTE.
Lylah 10 décembre 2014 16:50 #2 reply report
Une écritue belle est fluide. J'ai accroché très rapidement ! 

+1 et je recommande vivement
Sénamaud 10 décembre 2014 17:34 #3 reply report
Lylah Une écritue belle est fluide. J'ai accroché très rapidement ! 

+1 et je recommande vivement

Bonjour, Je ne sais rien de vous ni votre age ,rien..Mais je vous remercie infinimeent de votre commentaitre, en fait ce texte est je crois fait plus pour les femmes que pour les hommes, enfin inconsciemment je l'ai sans doute voulu ainsi ...Et ça me va très bien .Quoiqu'il arrive par la suite , je suis déjà très satisfait des deux commentaires que j'ai pu lire ici.

Très amicalement.

Jean-Pierre Sénamaud.


sophie deplaces 11 décembre 2014 15:32 #4 reply report
Un bien beau titre au service d'un style vif et précis comme j'aime avec beaucoup de fluidité effectivement. L'histoire est rondement menée et je souhaite que ce roman aille en souscription. Je vote.
DanieleDeRm 11 décembre 2014 18:43 #5 reply report
un pan de vie qui pourrait sembler noir, mais qui se fluidifie sous une plume disserte et de bon ton
m'a tenu en haleine, j'ai lu d'une seule traite
je recommande 
houria boumir 12 décembre 2014 12:19 #6 reply report
Beaucoup de poésie dans ce texte où parfois l'on s'arrête sur des moments de quotidien. Je vote.
benedicte Vidor-Pierre. Directrice littéraire 15 décembre 2014 14:37 #7 reply report
Jean-pierre Sénamaud Bonjour, je suis présent, j'espère être bien connecté ...

Nikita Eiden Aaaah ! Enfin quelqu'un qui arrive à écrire ce style si vif, ce vocabulaire si percutant et ce petit sarcasme que j'aime tant sans complètement détruire son roman. Le style est extrêmement bien dosé. J'ai donc pris beaucoup de plaisir à le lire alors que j'avais un peu peur du sujet... J'ai souri et eu aussi la gorge serrée parfois. De plus, beaucoup de détails m'ont fait écho, notamment le milieu professionnel dans lequel travaille le personnage qui est celui dans lequel j'étudie ; les descriptions de Paris dont je suis amoureuse, sa culture musicale aussi...
Pour moi, ce roman devrait aller en souscription car il le mérite grandement !

Nikita Eiden Bonjour ! Oui vous m'avez l'air bien connecté. J'ai mis en ligne le roman une heure plus tôt car je ne serai pas devant mon ordinateur à 19h. J'animerai quand même la conversation via mon téléphone lorsque les lecteurs commenceront à arriver dans les heures qui suivent !

Jean-pierre Sénamaud merci de votre commentaire je suis déjà très satisfait si celà a pu vous plaire à quelques unes ...Les hommes je n'en vois pas beaucoup comme lecteur ...Mais ça me va bien ..

Jean-pierre Sénamaud j'ai l'impression d'ailleurs que les femmes sont plus attentives à ce récit que les hommes ; Sentent elles qu'il est quand même fait beaucoup pour elles ?.. Je l'espère
Jean-pierre Sénamaud Bon moi quand je le relis il est certain que s'il devait être édité je reverrais bien évidemment certains passages, je ferais même des coupes sombres sur des digressions qui je pense n'apportent rien, voir encombrent le récit ...Mais bon on n'en est pas là...

Nikita Eiden Vous préférez être lu par des femmes ? Et c'est vrai que dans mon entourage, je n'en connaît pas beaucoup... Cependant, on dit que ma génération est une génération qui ne lit plus, mais dans les rares "jeunes" qui lisent très souvent, je retrouve autant de femmes que d'hommes. Toute une étude pourrait être faite là-dessus !
benedicte Vidor-Pierre. Directrice littéraire 15 décembre 2014 14:40 #8 reply report
Jean-pierre Sénamaud ...Sûrement !!!! J'avais il y a 3 semaines envoyé ce manuscrit à "Edilivre aussi...J'ai reçu cet après midi un contrat d'éditeur de leur part ...Ils s'engagent à editer gratuitemenr , mais bon , je ne les connais pas , je ne sais pas ce qu'ils valent ...J'attendrai d'avoir plus d'avis ici sur ce site qui me plait mieux dans sa démarche
...Et puis être édité ,si bien sûr cela me ferait plaisir, n'est pas pour moi une réelle priorité , lire les avis que jusque là j'ai reçu me fait vraiment plaisir ...
 ...C'est curieux il y a un gros décalage dans les messages ...
 Je pense oui au fait que les femmes sont sans doute plus réceptives à ce récit ...Mais les jeunes dans l'ensemble aussi je pense.
oui je vois juste à l'instant que vous avez lu ma réponse ...Curieux, à moins que vous ne soyez plus directement en ligne ...Bon je laisse ouvert ..
...Bon, je vais revenir un peu plus tard...
Maude Pirrelet Bonjour Monsieur, j'ai trouvé votre texte tout à fait captivant notamment pour l'incipit. C'est une écriture contemporaine , fluide et agréable à lire où monologues intérieurs et dialogues se côtoient et trouvent leur place.

Charlotte Bardon Je suis assez d'accord. Il y a un vrai style notamment dans cette écriture fluide et contemporaine . Par contre le saut entre l'accroche et l'intrigue n'est pas évident. On a du mal à passer de l'accroche à l'hôpital à l'intrigue dans le flashback.

Jean-pierre Sénamaud ah bonjour, des fois ça ne passe pas je suis juste informé par Facebook d'un message

Loic Duroy Une quotidienneté vraiment sympa qui confine à la poésie, je cite : " j'ai ramassé mon sac, mes
Chesterfield et mes clefs. En passant devant la glace du couloir, j'ai ébouriffé un peu mes cheveux sur le front du bout des doigts.«
Trop fin ces cheveux." Les mots sont justes et tombent piles

Jean-pierre Sénamaud Oui il y a sûrement des imperfections...Mais je pense qu'au niveau du cheminement on ne devrait pourtant pas se perdre trop non ?
moi par contre comme je le disais plus haut à Nikita....Si je devais être édité je ferais des raccourcis ça c'est certain, il y a des digressions qui n'apportent rien je pense et qui alourdissent le récit...
benedicte Vidor-Pierre. Directrice littéraire 15 décembre 2014 14:43 #9 reply report
Nikita Eiden Excusez moi, je viens de me rendre compte que le décalage des messages de tout à l'heure était de ma faute. (Je suis connectée à une Wifi Public, ce qui n'offre pas une super connexion le soir...)
Je vous repose donc la question qui ne s'est pas envoyée :
Vous sentez-vous proche de votre personnage ou est-il complètement contraire à vous ? Ça m'intéresserait de savoir !

Jean-pierre Sénamaud non très proche ...
...Beaucoup oui de points communs, aussi de l'imaginaire ...Et puis oui je suis toujours vivant...Enfin j'espère ...

Charlotte Bardon Je tiens à apporter ma pierre à l'édifice concernant ce texte qui a mon sens n'a pas besoin d'être retravaillé. Il y a un véritable saisissement à l'entâme, et j'ai beaucoup apprécié le personnage principal de même que ce style tres contemporain qui comme le dit Loic est emprunt de beaucoup de poésie.

Jean-pierre Sénamaud ...C'est curieux que vous parliez pour beaucoup de poésie, ça me surprend ...

Benedicte Vidor Du style, une belle accroche des instantanés intéressants. Il y a là matière à s'épancher. Au dela , je suis assez d'accord avec le saut entre l'incipit et l'intrigue qui me semble difficile à faire et dont le lecteur pourrait ne pas se satisfaire , voire à quitter le roman, ce qui serait bien dommage à mon sens.
a poésie est inhérente à votre écriture tres fluide qui cherche à se saisir des instants qui trament notre quotidien.

Jean-pierre Sénamaud J'ai écrit ce texte d'un seul jet en 6 mois...j'hésite parfois à le relire...Il faudra bien si il sort, comme je le disais en début de discussion tout arrive le même jour " Edilivre" à qui je l'avais aussi envoyé m'envoie un contrat ...Mais bon, c'est pas pour ça que je saute au plafond, j'aime mieux le concept du salon du manuscrit que ce qu'ils propose même s'ils s'engagent à publier gratuitement, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de prétendus éditeurs...

Loic Duroy L'intérêt du salon que je trouve aussi assez géniale c'est qu'il propose un échange et de dire les choses telles qu'elles sont sans dissimulation ni hypocrisie.

Benedicte Vidor merci.

Loic Duroy Votre style s'impose et est évident, bravo pour un texte écrit en six mois.
benedicte Vidor-Pierre. Directrice littéraire 15 décembre 2014 14:46 #10 reply report
Jean-pierre Sénamaud ...Et pour être très franc, je vous dirais que l'idée d'être lu par hasard me suffirait, un site comme ça sur le net je trouve ça vraiment bien, chacun vient picore et s'en va plus loin...J'avais un moment eu cette idée saugrenue de le laisser sur une banquette de métro accompagné d'un mot disant"Lisez et laissez le ailleurs pour quelqu'un d'autre ..." Un peu comme une bouteille à la mer, échouée sur une plage...

Maude Pirrelet Personnellement je trouve que ce texte est vraiment à " défendre" et qu'il propose une littérature tout à fait contemporaine.

Jean-pierre Sénamaud merci , ça me rajeunit de plus de 40 ans, aussi content que lorsque j'avais publié mon premier dessin dans la revue Planète de Bergier et Pauwels ...Les dessins qui accompagnent mes textes sur le site sont de moi pour info ...

Charlotte Bardon Je pensais que le texte était écrit par un homme d'une trentaine d'année, sans vouloir vous faire offense tout au contraire car il est vraiment dans l'air du temps.

Loic Duroy Un peu de Djian en fait.

Jean-pierre Sénamaud Ah désolé j'ai quelques heures de vol en plus au compteur...Mais quand je l'ai écris j'avais à peine 50 ans , pour le climat de crise c'était un peu prémonitoire ...

Jean-pierre Sénamaud Mais ça me fait plaisir que vous me voyez plus jeune ...Je suis un sale ado déguisé en adulte ...

Charlotte Bardon sans doute....

Jean-pierre Sénamaud Ah Djian c'est pas si mal même si parfois c'est inégal ....Céline, Bernanos, voir Mauriac ce sont des écrivains que j'aime...Surtout Céline et Bernanos , on ne sort pas tout à fait indemne de leurs romans ...Faut en remonter par paliers de décompression ...

Charlotte Bardon sans doute aussi faut il être rester ado pour ecrire. l'écriture demeurant ce pont avec l'enfance

Jean-pierre Sénamaud l'enfance...L'adolescence...Mauriac disait tout est dit dans ces périodes après on restitue , c'est un peu vrai, certaines blessures restent sûrement ouvertes  ...Mais bon si je rêve , je rêve quand même lucide ...La vie vous y oblige même si vous avez des regrets de cette période d'adolescence ... C'est une période où tout est intense , les adultes c'est autres choses ...Ils m'emmerdent un peu quand même ...

Maude Pirrelet Cela se sent , tout semble bien maitrisé dans " l'esquive du corps" , mais les personnages possèdent cette petite point un peu teen-ager qui les rend humains.

Proposition d'oeuvres

du même genre littéraire


Le salon du manuscrit

Le Salon du Manuscrit est une maison d'édition participative offrant à tous la possibilité de découvrir et soutenir des œuvres en les commentant afin d’apporter critiques constructives aux auteurs et en votant pour les défendre, ou encore en rejoignant notre équipe des lecteurs du comité. Dès 75 votes atteints, le manuscrit passe en souscription. S'il est commandé à 250 exemplaires en trois mois, il sera publié par notre maison d'édition partenaire, la Maison de la Fiction. S'en suivront sa diffusion et sa distribution en dans notre librairie à 1000 exemplaires au moins. S'il se vend à moins de 250 exemplaires, il sera imprimé et envoyé aux souscripteurs par nos soins.


Nos partenaires

Haut de page
Le salon du manuscrit ©2013