Viens avec moi

(Tessa)

Nouvelles  |  Oeuvres à sélectionner

Projet

.
52
Veuillez vous connecter pour voter.
Se connecterS'inscrire

Synopsis

Juliette a 17 ans lorsque qu'un évènement bouleverse sa vie. Elle prend conscience des défaillances de son univers.

Elle est en colère.

Puis elle rencontre Will. 

Personnage

.

Vidéo

.

Extrait

J'ouvre ma penderie et prends une robe bustier rouge. Celle que j'ai porté pour mon seizième anniversaire. Je m'empare des ciseaux et je la découpe avant de la lancer par la fenêtre. Et puis y a plein de bouts de tissus rouges qui virevoltent dans l'air et qui embellissent ce monde moche. Alors je prends tout mes autres vêtements de couleurs et je fais pareil. Je les découpe et les lance tous en même temps de ma fenêtre, et je les admire voler dans les airs et ajouter un peu de couleur à ce monde terne. Et là c'est beau. C'est comme un million de confettis qu'on lance pour un anniversaire. Et puis ça retombe et le monde redevient moche.

Lire

Veuillez vous connecter pour pouvoir lire l'oeuvre.
Se connecterS'inscrire
Ajouter un nouveau commentaire

  • Votre email ne sera jamais publié

  • Doit commencer par http:// ou https://

  • Merci de ne pas inclure de balise HTML.
  • Supprimer la réponse

Liste des Commentaires (43)

isabelle Pierre-Durand 5 juin 2014 16:51 #1 reply report
A demain pour les manuscrits du vendredi. j'aime autant que reste ici. Bravo Tessa.
Mélodie L 10 juin 2014 11:03 #2 reply report
Commentaires émis lors des manuscrits du vendredi

Charlotte Bardon J'avais lu "reste ici" et j'ai lu " Viens avec moi" d'une traite. J'ai ADORE. Bientôt le recueil et la souscription et la publication. Juste quelques fautes de frappes et d'orthographes. Mais rien de très dérangeant.
6 juin, 19:37 · J’aime · 2

Benedicte Vidor Oui, quelques répétitions, notamment du mot monde dans le même paragraphe de la première page, ce qui peut déranger la lecture, mais sinon que de talent et de maturité;
6 juin, 19:38 · J’aime · 1

Beatrice Leloup De beaux moments de quêtes existentielles " tu penses que j'existe pour de vrais" confondus avec l'amour du père, pas loin d'un enchainement psychanalytique.
6 juin, 19:40 · J’aime · 1

Chantal Pierre C'est vrai, aussi une vraie reflexion sur l'image et sur son propre reflet.
6 juin, 19:41 · J’aime

Melodie Lab Un très beau texte encore une fois, avec beaucoup de sentiments et de ressenti. Comme la dernière fois , rien à dire sur l'écriture, il y a un vrai style !
6 juin, 19:42 · J’aime · 2

Chantal Pierre Oui, ça se lit d'une traite. J'aime ce lien qui unit les adolescents entre eux.
6 juin, 19:43 · J’aime

Chantal Pierre Bien loin des images d'Epinal qu'on en a.
6 juin, 19:43 · J’aime

Charlotte Bardon Il ya a une vrai quête dans cette nouvelle comme dans la précédente et une réelle maturité. La trame narrative est tres bien construite. On ne s'ennuie à aucun moment. J'aimerais que bénédicte fasse un recueil des deux et le propose à la souscription
6 juin, 19:45 · J’aime · 1

Benedicte Vidor Ce n'est pas moi qui décide, c'est l'auteur mais on peut lui proposer.
6 juin, 19:45 · J’aime · 1

Chantal Pierre Une reflexion sur son propre reflet et sur le pour soi de Sartre, quelle image je donne aux autres, cette objectité de ma personne comme une réduction.
6 juin, 19:46 · J’aime · 1

Chantal Pierre Bravo de décrire cela à ton age
6 juin, 19:47 · J’aime · 2

Mélodie L 10 juin 2014 11:04 #3 reply report
Charlotte Bardon Comme une découverte de la rupture entre le corps et la conscience, c'est celà ?
6 juin, 19:48 · J’aime · 2

Chantal Pierre oui. Et en filligranne une vraie histoire d'amour et de pardon tellement difficile à appréhender quand on est ado.
6 juin, 19:49 · J’aime · 1

Melodie Lab Un recueil des deux nouvelles serait une très bonne idée !
6 juin, 19:54 · J’aime · 2

Beatrice Leloup Oui et puis d'autres car je suis persuadée que cette auteure a de l'avenir.
6 juin, 19:55 · J’aime · 1

Charlotte Bardon Il y a quand même des lacunes et des fautes tant de style que de constructions.
6 juin, 19:56 · J’aime · 2

Benedicte Vidor Oui, et l'on doit dire à l'auteure lesquels ? Répétitions, orthographes . Mais sinon le rythme est tout simplement excellent
6 juin, 19:57 · J’aime

Benedicte Vidor Si l'auteure est d'accord, j'aimerais faire une compile des deux textes et le remettre en ligne, et je crois qu'il y a déjà pas mal de vote, de plus la typographie est serrée, et remis en page correctement, cela ferait un livret d'une cinquantaine de pages.
6 juin, 20:03 · J’aime · 1

Tessa Care Merci de ces retours  vous pouvez regroupez les nouvelles si vous le souhaitez, si vous pensez que cela serait mieux.
6 juin, 20:30 · J’aime · 3

Charlotte Bardon Mieux non, mais cela ferait plus l'objet d'un livre. Une petite question Tessa, en combien de temps avez vous écrit cette nouvelle ? est-elle autobiographique ? Tous vos amis ont-ils ce genre de reflexion sur le sens de l'existence et l'image ?
6 juin, 20:33 · J’aime · 1

Benedicte Vidor Effectivement en livre ça peut trouver ses lecteurs...
6 juin, 20:34 · J’aime · 1

Tessa Care J'ai écrit ces deux nouvelles en quelques jours, moins d'une semaine. Je commence puis les idées viennent d'une traite. Aucune de mes nouvelles n'est autobiographique, mais il se peut que je prenne certains éléments de ma vie et les intègre dans celles-ci de temps en temps.
6 juin, 20:37 · J’aime

Melodie Lab En tout cas elles sont toutes les 2 superbes . Même si je dois avouer avoir une préférence pour "Reste ici" peut-être car c'était aussi l'agréable surprise du style et de l'auteur !
6 juin, 20:39 · J’aime · 2

 
Mélodie L 10 juin 2014 11:04 #4 reply report
Charlotte Bardon Sans nulle doute la création n'est jamais totale. Personnellement dans cette nouvelle, j'ai été embarquée au fur et à mesure du texte alors que pour reste ici j'avais tout de suite été conquise. Dans celle ci par contre l'évolution est beaucoup plus progressive, contenue, et intrigante. Peut être auriez vous intérêt à revoir l'incipit de celle ci . Je dis cela avec tous le respect que j'éprouve devant votre écriture.
6 juin, 20:40 · J’aime · 2

Benedicte Vidor peut être l'attrait de la nouveauté mélodie.
6 juin, 20:43 · J’aime · 1

Charlotte Bardon Je pencherai plutôt pour l'incipit moins accrocheuse que Reste ici.
6 juin, 20:45 · J’aime · 1

Melodie Lab C'est possible, car en effet en continuant la lecture, l'intrigue est là et toute aussi passionante
6 juin, 20:46 · J’aime · 2

Benedicte Vidor Peut être mais la trame narrative est mieux construite. Et il y a une réelle évolution, un vrai crescendo avec un véritable chute.
6 juin, 20:46 · J’aime

Charlotte Bardon oui, on découvre vraiment l'histoire qu'à partir de la page 3 ou 4.
6 juin, 20:47 · J’aime · 1

Benedicte Vidor Bravo à vous Tessa. Vos deux textes vont être déposés dans nos cafés manuscrits et feront ainsi l'objet d'une promotion radio dès lundi si vous le permettez.
6 juin, 20:50 · J’aime
yves castilla 22 août 2014 11:23 #5 reply report
Le monde de charlie ? Vous connaissez ? 
Je trouve votre texte assez proche du sien.
Je vote.
philippe auge 2 septembre 2014 16:31 #6 reply report
Un deuxième texte tout aussi émouvant que Reste Ici. Je conseille aux lecteurs de faire un petit détour ici, car ça vaut le coup.
Denis Morin 18 janvier 2015 22:51 #7 reply report
Voici l'histoire fort bien sentie de Juliette qui se trouve ''moche'', alors qu'elle ne l'est pas du tout. Elle se souvient de moments magiques de son enfance et tente de mettre du piquant dans le rythme ennuyant de ses jours, tout en se questionnant sur sa famille.
Loin de moi l'idée de dévoiler le motif qui suscite la colère de cette Juliette.
En dépit de quelques petites coquilles, ce texte révèle la fougue, le tourment et les questionnements de l'adolescence.
J'espère sincèrement Tessa que vous nous livrerez encore bien des histoires qui remuent le coeur.
Continuez, vous avez beaucoup de talent !
Marie-Catherine Pabois 31 janvier 2015 19:57 #8 reply report
J'aime ce texte court. Texte très attachant et sensible. Les ado y sont joliment brossés! Et le cheminement intérieur de Juliette bien décrit.
Ah, cette colère ! 
Je trouverai cependant qu'il gagnerait à être retravaillé pour le rendre encore plus dense, peut-être plus poétique, mais il y a un style !
Merci !



penelope Ka 29 avril 2015 17:04 #9 reply report
Une prose tres poétique, et je suis contente que le salon existe pour dire à cette jeune auteure de surtout continuer à ecrire.

Tessa 15 mai 2015 01:16 #10 reply report
Le texte a été modifié en prenant en compte vos critiques. J'espère qu'il vous plaira ... 

Proposition d'oeuvres

du même genre littéraire


Le salon du manuscrit

Le Salon du Manuscrit est une maison d'édition participative offrant à tous la possibilité de découvrir et soutenir des œuvres en les commentant afin d’apporter critiques constructives aux auteurs et en votant pour les défendre, ou encore en rejoignant notre équipe des lecteurs du comité. Dès 75 votes atteints, le manuscrit passe en souscription. S'il est commandé à 250 exemplaires en trois mois, il sera publié par notre maison d'édition partenaire, la Maison de la Fiction. S'en suivront sa diffusion et sa distribution en dans notre librairie à 1000 exemplaires au moins. S'il se vend à moins de 250 exemplaires, il sera imprimé et envoyé aux souscripteurs par nos soins.


Nos partenaires

Haut de page
Le salon du manuscrit ©2013